équipe

Mélina Rivard, Ph.D/Psy.D, professeure et directrice du laboratoire ÉPAULARD Mélina Rivard est professeure au département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal depuis 2012. Elle a effectué son doctorat au département de psychologie de l’UQAM (FRQSC, CRSH, 2005-2011, supervision par Jacques Forget) et un stage post-doctoral en psychoéducation à l’UQTR (FRQSC, 2010-2012, supervision par Carmen Dionne et Diane Morin). Elle est aussi psychologue depuis 2008 et a été chercheure en établissement en centre de réadaptation. Elle est chercheure régulière à l’Institut de santé mentale de Montréal et membre de l’équipe de recherche ÉPIC. Ses intérêts de recherche et cliniques portent de façon générale sur les troubles du spectre de l’autisme (TSA), la déficience intellectuelle (DI), les retards de développement (RD), la petite enfance, l’analyse appliquée du comportement (AAC) et l’évaluation de programme. Son programme de recherche comprend actuellement plus de 10 projets de recherche financés dans ces s

Les travaux de Mélina Rivard sont orientés autour de trois axes de recherche. Le premier axe porte sur le diagnostic précoce et l’évaluation de l’intervention précoce auprès des enfants ayant un TSA, une DI ou un RD. Dans le cadre de cet axe de recherche, elle dirige plusieurs projets portant sur les facteurs en lien avec l’efficacité des programmes d’intervention comportementale intensive (ICI) et sur l’apport combiné des stratégies d’intervention en AAC (p.ex. l’analyse des comportements verbaux, l’ICI, le modèle d'intervention précoce de Denver-ESDM).

Le deuxième axe de recherche porte sur les troubles du comportement et le double diagnostic chez les enfants ayant un TSA ou une DI. Les travaux sur cet axe touchent l’identification des troubles concomitants en bas âge ainsi que sur les facteurs associés à ces troubles, les modèles d’intervention adaptés et l’étude de la trajectoire et des effets de ces troubles de la petite enfance à l’âge adulte (études longitudinales).

Le troisième axe concerne les familles d’enfants ayant un TSA ou une DI. Elle s’y intéresse notamment aux facteurs influençant leur adaptation et leur bien-être, mais aussi ceux jouant sur leur accès aux services et au suivi de leur trajectoire. Dans le cadre de cet axe, elle évalue également l’application de divers programmes destinés aux parents permettant de faciliter leur trajectoire de services vers l’intervention précoce.

Projets en cours : Évaluation de la clinique d’évaluation « Voyez les choses à ma façon » (2015-2020). L’évaluation et l’intervention sur les comportements problématiques chez les jeunes enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme ou un retard global de développement (2013-2020). Obstacles et facilitateurs dans l'accès au diagnostic et l'utilisation des services chez les familles issues de minorités ethnoculturelles dont l'enfant présente un trouble du spectre de l'autisme (2015-2019).
Dona Roy, BCBA, doctorante en psychologie (Ph.D/Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal, membre de l’équipe Épaulard

Dona Roy est doctorante en psychologie (PhD) à l’Université du Québec à Montréal. Sa thèse doctorale porte sur l’apprentissage de la communication social chez les écoliers ayant un trouble de l’autisme (TSA) grâce à une application tablette. Mme Roy est également Analyste du Comportement (Board Certified Behavior Analyst, BCBA). Elle a œuvré au privé ainsi qu’au public pour le Centre de Réadaptation de l’Ouest de Montréal et le Centre Miriam et s’est spécialisé en intervention comportementale pour les enfants et les adolescents ayant un TSA. Elle a fait une année de résidence à l’Hôpital de Montréal pour Enfants ou elle a offert des services d’évaluation et d’intervention aux enfants et adolescents souffrant entre autres de douleurs chroniques, d’anxiété, de phobies diverses, de troubles attentionnels, de désordres alimentaires pédiatriques, de TSA ou de troubles psychiatriques.

Son approche est principalement basée sur les préceptes de la Thérapie Cognitive Comportementale et d’Analyse Appliquée du Comportement et comporte des éléments de Pleine Conscience. L’écoute active des besoins de l’enfant ou de l’adolescent et de leurs familles est au cœur de ses convictions professionnelles.



Catalina Mejia Cardenas, doctorante en psychologie (Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal.

Catalina Mejia Cardenas est détentrice d’un baccalauréat en psychologie de l’Université du Québec à Montréal et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées et TSA. Actuellement, elle fait un doctorat en psychologie clinique à l’Université du Québec de Montréal. En 2013, elle a effectué un stage d’observation et d’intervention au Centre de réadaptation de l’ouest de Montréal (CROM), auprès des enfants et des adolescents ayant un TSA.

Cette expérience lui a confirmé son intérêt pour cette clientèle. Depuis 2014, Catalina travaille auprès d’enfants TSA d’âge préscolaire, comme intervenante comportementale pour le Service d’adaptation et d’intégration de Montréal (SAIM). Elle travaille également comme assistante de recherche pour plusieurs de projets au sein de ÉPAULARD. Son essai doctoral portera sur le profil socioémotionnel des enfants TSA fréquentant un service de garde, ainsi que sur la perception que les éducatrices ont sur ceux-ci. Les troubles graves de comportement, les caractéristiques et défis vécus par des familles immigrantes ayant un enfant TSA, et le développement atypique en petite enfance sont d›autres sujets d'intérêt de Catalina.



Justine Grenier-Martin, doctorante en psychologie (Ph.D/Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal

Justine est diplômée du baccalauréat en psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle a également complété le D.E.S.S. en évaluation, intervention et soutien psychologique auprès des personnes avec une déficience intellectuelle ainsi que le D.E.S.S. en intervention comportementale auprès de personnes avec un trouble envahissant du développement à l’UQAM. Elle est étudiante au doctorat en psychologie à l’UQAM depuis 2013 et est récipiendaire d’une bourse de doctorat en recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) pour ses études doctorales. Elle a également obtenu la bourse Bengt-Nirje du CNRIS en 2015. Tel que démontré par la trajectoire définie de son parcours,

Justine s’intéresse aux enfants ayant des problématiques développementales et particulièrement à la présence de comportements problématiques chez ceux-ci. Celle-ci s’intéresse aussi aux familles ayant un enfant avec des particularités développementales et à leur bien-être.

Projet de thèse : Évaluation des besoins des familles avec un enfant ayant un retard global de développement et d’un programme de formation-coaching sur les comportements problématiques Intérêts : Déficience intellectuelle (DI), Petite enfance, Troubles graves du comportement, Trouble du spectre de l’autisme (TSA), Famille Publications sélectionnées : Millau, M., Rivard, M., & Grenier-Martin, J. (2016). Perceptions des parents ayant un enfant présentant un trouble du spectre de l’autisme en regard des difficultés et des facilitateurs sur leur trajectoire de services. L’Express, 9, 33-36. Terroux, A., Grenier-Martin, J. et Rivard, M. (2013) L’Offre de services spécialisés aux enfants âgés de 2 à 5 ans qui présentent un trouble du spectre de l’autisme : Évaluation de la dispensation des services et de leurs effets. Bulletin Info Qc-ABA. Volume 3, no 1, p. 5.

Maria Garcia, candidate au baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal.

Maria Andréa Garcia étudie au baccalauréat en psychologie depuis 2014. Elle entame présentement sa dernière session du baccalauréat et elle a l’intention de poursuivre des études supérieures en psychologie de l’éducation. Son intérêt porte principalement sur les enfants et les adolescents présentant un trouble du spectre de l’autisme. Elle a commencé à travailler dans notre laboratoire à l’automne 2016, en tant que stagiaire dans le cadre du cours de PSM.

Elle accumule ses heures de stage auprès de trois doctorantes et elle participe également aux activités du laboratoire en tant qu’assistante de recherche. Présentement elle fait du bénévolat dans le centre académique Fournier, où elle a la chance de travailler avec des jeunes ayant des troubles du comportement (avec ou sans trouble associé). Cette expérience en milieu scolaire lui permet de travailler avec une équipe multidisciplinaire et elle lui permet également d’intervenir auprès de jeunes ayant différentes problématiques.



Marjorie Morin, doctorante en neuropsychologie (Ph.D/Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal. Marjorie Morin est détentrice d’un baccalauréat en psychologie et complète actuellement son doctorat en neuropsychologie, profil recherche et intervention, à l’Université du Québec à Montréal. Elle est sous la supervision des Dr. Catherine Amiot et Peter Scherzer.

Marjorie travaille dans les projets de Dr. Rivard depuis 2009. Elle a débuté son implication comme assistante de recherche pour le projet Lily Butters puis elle a travaillé pendant près de 5 ans au sein du projet de recherche sur les programmes d’intervention offerts aux enfants de 2 à 5 ans ayant un trouble du spectre de l’autisme au CRDITED de la Montérégie-Est. Elle a aussi été impliquée dans le projet sur l’évaluation et l’intervention sur les comportements problématiques chez les jeunes enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme ou un retard global de développement. Elle est actuellement coordonnatrice du projet de recherche sur la clinique Voyez les choses à ma façon.

Elle est membre de l’Association Québécoise des Neuropsychologues (AQNP).

Publications et communications Laberge, M., Forget, J., Clément, C., & Morin, M. (2011). The Effect of Rules and Contingencies on Typical and Children With an Autism Spectrum Disorder. Session d’affiche présentée à la 6e Convention of the Association for Behavior Analysis International, Grenade, Espagne. Rivard, M., Lépine, A., Mercier, C. et Morin, M. (2015). Quality determinants of services for parents of young children with autism spectrum disorders. Journal of Child and Family Studies, 24(8), 2388-2397.

Rivard, M., Mercier, C., Morin, M. & Lépine, A. (2015). Le point de vue de parents d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme en regard d’un programme public d’intervention comportementale. Revue de psychoéducation, 44(2), 289-315. Rivard, M., Morin, M., Mercier, C., Terroux, A., Mello, C. et Lépine, A. (2016). Social Validity of a Training and Coaching Program for Parents of Children With Autism Spectrum Disorder on a Waiting List for Early Behavioral Intervention. Journal of Child and Family Studies, 1-11. doi:10.1007/s10826-016-0604-5
Alexandra Rothstein, BCBA, doctorante en psychologie (Ph.D/Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal, membre de l'équipe Épaulard.

Alexandra Rothstein est une analyste du Conseil du comportement certifiée avec plus de 15 ans d’expérience de travail avec des enfants atteints de troubles du spectre autisme, une déficience intellectuelle et des troubles du comportement. Elle a obtenu une maîtrise en analyse appliquée du comportement de l’Université du Nevada à Reno. Depuis plusieurs années, elle a développé la supervision de programmes comportementales intensives pour les enfants atteints de troubles du spectre autisme dans la maison, centre et en milieu communautaire dans les secteurs privés et publics. Alexandra a contribué à créer un centre qui offre un programme d’intervention comportementale intensive précoce sans but lucratif du Centre Gold, où elle a servi comme directrice de la clinique.

Alexandra a formé, encadré et supervisé de nombreux éducateurs qui souhaitent poursuivre une carrière dans l’analyse comportementale appliquée. Elle travaille actuellement dans un cabinet privé en tant que consultante au service de différentes familles, d’enfants et de structures fournissant des stratégies de gestion du comportement et de la formation pour les parents et les professionnels. De plus, elle sert de professeur auxiliaire à Chicago School de psychologie professionnelle dans le programme d’analyse appliquée.

Alexandra est très passionnée d’aider les autres. Elle est dédiée à ses clients et est fière de chacun de leurs succès. Elle aime travailler en collaboration avec les parents et d’autres professionnels, comme elle comprend la valeur que chaque membre de l’équipe apporte. Alexandra est ravie de commencer son doctorat en psychologie à l’UQAM et d’être un membre de l’équipe Epaulard. Alexandra est mariée et maman de 3 jeunes filles avec qui elle aime passer du temps. Ses hobbies sont le tennis, le vélo, le ski, le yoga et passer du temps avec sa famille.

Amélie Térroux, doctorante en psychologie (Ph.D/Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal.

Amélie Terroux s’intéresse au trouble du spectre de l’autisme, à la déficience intellectuelle et à l’impact des méthodes d’intervention précoce sur le développement des jeunes enfants, notamment sur le plan des fonctions exécutives. Elle a complété un baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal et poursuit présentement des études doctorales en psychologie, profil intervention-recherche sous la direction de Mme. Diane Morin. Elle occupe un poste d’agente de planification, de programmation et de recherche au Centre Intégré de santé et services sociaux de la Montérégie-Ouest depuis septembre 2013.

Elle y assure la coordination d’un projet de recherche qui porte sur les comportements problématiques chez les jeunes enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ou un retard global de développement (RGD) et dont la chercheure principale est Mme. Mélina Rivard. Depuis 2003, elle collabore à différents projets en psychologie à titre d’assistante de recherche. Elle possède également de l’expérience en intervention comportementale auprès des jeunes enfants ayant un TSA et/ou un RGD et leur famille.



Marie Millau, doctorante en psychologie (Ph.D/Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal. Marie Millau est en 5e année de doctorat en psychologie de l’éducation (Ph.D/Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal, sous la direction de Mélina Rivard. Marie est également titulaire d’une maîtrise en psychologie clinique et psychopathologie de l’université Paris 8 (France). Avant d’entreprendre son doctorat, elle a travaillé en intervention comportementale intensive auprès d’enfants ayant un TSA et de leur famille dans des milieux privés et associatifs en France, au Cameroun et à Montréal. Son projet de thèse de doctorat porte sur l’évaluation d’un programme d’habiletés parentales auprès des familles originaires d’Amérique latine ayant un enfant avec un trouble du spectre de l’autisme. Ses intérêts de recherche concernent : le soutien aux familles ayant un enfant avec un TSA ou d’autres difficultés développementales, les enjeux culturels dans l’intervention auprès d’enfants ayant un TSA et de leur famille.

Publications et communications: Millau, M., Rivard, M., Roy, D. (janvier 2015). Service Trajectory During Life Transitions : Perception of Families With a Child With ASD. Communication par affiche présentée à la 9ème conférence annuelle pour l’autisme de l’Association for behavior analysis international (ABAI), du 23 au 25 janvier, Las-Vegas, Etats-Unis

Millau, M., Rivard, M., Mercier, C. (Juillet 2014). Autism Spectrum Disorder and Parental stress level: a comparison between Quebec families and immigrant families. Communication par affiche présentée au 22ème congrès de l’International Association for Cross-Cultural Psychology, du 16 au 19 juillet 2014, Reins, France.

Millau, M. (Mai, 2014). Évaluation et adaptation des programmes d’ICI et des programmes d’habiletés parentales dans un contexte de diversité culturelle. Présentation orale au 82ème congrès de l’ACFAS, du 12 au 16 mai 2014, Montréal, Canada. Rivard, M., Millau, M., Forget, J., & Morin, D. (2013).

L’influence des facteurs culturels dans l’application des programmes découlant de l’analyse appliquée du comportement. Revue francophone de clinique comportementale et cognitive, 18(1), 33-46.
Mali Blanchard Beauchemin, candidate au baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal, membre PSM de l'équipe Épaulard.

Mali Blanchard Beauchemin est finissante au baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal. Au cours des dernières années, elle s’est beaucoup impliquée auprès des enfants et adolescents notamment comme bénévole au programme de jour de l’Hôpital Général Juif de Montréal, où elle a la chance de côtoyer une équipe multidisciplinaire en milieu pédopsychiatrique. De plus, grâce à un stage au Programme Taylor pour Adolescents de l’Agence Ometz où elle a travaillé avec une clientèle aux prises avec des difficultés d’apprentissage, Mali est aujourd’hui mentor d’une adolescente en situation de fragilité.

C’est suite à un stage fait en milieu scolaire auprès d’un organisme à but non lucratif venant en aide aux enfants issus de familles défavorisées au Cambodge que son intérêt pour la psychologie en éducation et la psychologie culturelle s’est développée. Souhaitant poursuivre ses études aux cycles supérieurs, Mali s’est récemment jointe au laboratoire de Dre Mélina Rivard comme assistante de recherche ce qui a suscité son intérêt pour l’autisme et les troubles du développement chez l’enfant et l’adolescent.



Sophie Guilbault, candidate au baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal, membre PSM de l'équipe Épaulard.

Grande sportive dans l’âme, Sophie termine actuellement son baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal. Tout au long de son parcours universitaire, elle s’est intéressée à différents domaines de la psychologie. Elle s’est notamment impliquée au Centre de Médecine Comportementale de Montréal auprès de l’équipe de recherche du Dr. Kim Lavoie où elle a eu l’occasion de contribuer à des projets portant sur la prévention de maladies chroniques, soit l’asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique.

Cette belle expérience a grandement nourri sa passion pour la recherche en promotion de la santé et de saines habitudes de vie. Elle a aussi eu la chance de devenir bénévole pour l’organisme communautaire La Maison Des Enfants où elle a contribué à offrir aux jeunes âgés de 5 à 12 ans un lieu d’écoute, de soutien et de prévention. Puis, avec la volonté d’allier théorie et pratique, elle a eu l’opportunité, de se joindre, en tant qu’intervenante psychosociale féministe, à l’équipe d’intervention d’une maison d’hébergement venant en aide aux femmes victimes de violence conjugale.

Récemment greffée à l’équipe de recherche du Laboratoire des problématiques comportementales en autisme et des autres retards du développement du Dr. Mélina Rivard, elle s’implique dans quelques projets de recherche portant notamment sur l’évaluation de programme d’habiletés parentales ainsi que l’évaluation de programme d’enseignement pour les élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme. Toujours animée par la promotion de la santé et de saines habitudes de vie, ses intérêts de recherche concernent principalement l’amélioration de la qualité de vie chez les personnes présentant un trouble anxieux, une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme et un trouble de comportement.

Mélina est diplômée du baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal. Elle possède également un D.E.S.S. en intervention comportementale auprès des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme de l’UQÀM. Elle travaille présentement dans une clinique privée d’intervention précoce auprès de jeunes enfants ayant un TSA sur la rive-sud de Montréal et également comme auxiliaire de recherche dans le laboratoire ÉPAULARD. Mélina désire poursuivre des études supérieures en psychologie de l’éducation dans le domaine de l’autisme et de l’intervention précoce.

Mélina s’intéresse aux très jeunes enfants ayant un diagnostic ou un soupçon de diagnostic étant en attente de services publics. Elle veut informer et promouvoir les effets possibles de l’intervention précoce faite à travers le jeu dans un contexte naturel. Elle s’intéresse également au coaching parental pour favoriser le développement d’opportunités d’apprentissage dans le quotidien des familles.





Zakaria Mestari, doctorant en psychologie (Ph.D/Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal.

Zakaria commence actuellement un doctorat en psychologie et est titulaire d’une maîtrise en recherche en sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Avant d’entreprendre ses études graduées, il a travaillé en intervention comportementale auprès d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme ainsi leur famille, dans le milieu privé de la région de Montréal. Durant cette période, il a obtenu un diplôme d'études supérieures spécialisées en intervention comportementale auprès de personnes ayant un trouble envahissant du développement (UQAM), tout en poursuivant la séquence de cours nécessaire à l’obtention de la maîtrise en analyse appliquée du comportement (BACB). Ses expériences cliniques et académiques, l’ont menées à développer un intérêt soutenu pour la recherche en trouble du spectre de l’autisme et sur les comportements problématiques chez cette population.

Bien qu’encore en développement, son projet de thèse aura pour but d’évaluer l’impact d’une intervention comportementale sur les comportements problématiques des enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme. Les thématiques ciblées par son projet s’intègrent parfaitement avec le premier et le second axe de recherche qui vise à évaluer les effets de l’interventions comportementale précoce, ainsi qu’à mieux comprendre les troubles concomitants présents chez cette population, notamment les troubles de comportements.

Pour plus d’informations : mestari.zakaria@courrier.uqam.ca

UQÀM Pavillon SU

100 Sherbrooke ouest

H2X 3P2

Dre Mélina Rivard

Département de psychologie

Poste : Professeure

Courriel : rivard.melina@uqam.ca

Téléphone : (514) 987-3000 poste 5235

Local : SU-3145